Focus : l’appellation Pomerol

mai 31, 2017
Kevin

Focus l’appellation Pomerol 1

Aux habitués des ateliers œnologiques « Grands crus de Bordeaux », délivrés par Dégust’ Émoi, le nom de Pomerol ne peut être étranger. Les amateurs moins avertis ont également entendu parler de ce célèbre vin Bordelais, dont la renommée dépasse aisément les frontières de l’hexagone. Mais que sont vraiment ces vins, quelle est leur histoire, et d’où tirent-ils leur caractère inimitable ? Pour répondre à ces questions, Dégust’ Émoi Le Blog est parti faire un état des lieux sur place, en terre girondine. Focus.

Pomerol : la géographie, le climat

Le vignoble de Pomerol s’étend en rebord du plateau de Saint-Émilion, sur la rive droite de la Dordogne, dans le Libournais. Plutôt petite par sa taille (785 hectares), l’appellation s’appuie sur un terroir de grande qualité. D’ouest en est, les sables font place aux dépôts graveleux (parfois cimentés d’oxyde de fer) puis aux argiles de l’intouchable Petrus, au sommet de l’appellation bien que plafonnant à 40 mètres d’altitude. Le climat est tempéré, océanique, doté d’une pluviométrie homogène et d’une chaleur suffisante pour permettre la culture de la vigne sur des sols très plats.

Focus l’appellation Pomerol 2

Sensuel et complexe

Les vins qui naissent à Pomerol font du merlot « roi » leur dénominateur commun. Majoritaire dans l’encépagement, il donne naissance, accompagné des cabernets franc et sauvignon, ainsi que du malbec, à des flacons opulents et complexes. La jeunesse leur confère une texture souple et charnue, évoquant la sensualité, mais dotée malgré tout d’une grande puissance tannique. Ils évoluent avec l’âge et tendent davantage à faire parler la finesse et la complexité, développant des arômes caractéristiques de truffes, de sous-bois et d’épices. Ne reste plus qu’à les acquérir, ce qui n’est pas toujours chose aisée (et économique)!

Histoire de l’AOC Pomerol

Le vignoble trouve son origine au 12ème siècle, suite à l’aménagement d’un hospice à Pomerol (par l’ordre des hospitaliers de Saint-Jean de Jérusalem) destiné aux pèlerins en route pour Saint-Jacques de Compostelle. La proximité entretenue avec la ville de Libourne, et plus particulièrement son petit port, favorise le développement et la croissance du vignoble, dont les limites sont véritablement fixées en 1928. Il faudra attendre jusqu’en 1936 avant que l’appellation Pomerol soit reconnue. Et si cette dernière n’a pas été retenue à l’intérieur du classement établi en 1855, elle n’a rien à envier à ses comparses au regard de sa renommée… Internationale!

 

Photos : Alamopics / Cassandra Marie

Laisser un commentaire