L’appellation Châteauneuf-du-Pape

nov 29, 2016
Kevin

Château Rayas, Domaine de la Janasse, Château de Beaucastel… Plusieurs siècles après son émergence, Châteauneuf-du-Pape est toujours synonyme de vins d’exception ! Il figurait d’ailleurs au programme de l’atelier Tour de France des vins rouges mythiquesFocus sur ce vignoble avec Dégust’ Émoi Le Blog.

chateauneuf1

Situation géographique et climat

Les 3165 hectares du vignoble dominent la plaine du Comtat, située entre Avignon et Orange. Ils s’étendent sur la quasi-totalité de la commune de Châteauneuf-du-Pape et couvrent partiellement quatre communes limitrophes : Bédarrides, Courthézon, Orange et Sorgues. La forte présence du mistral, conjuguée à un ensoleillement important (environ 2800 heures de soleil par an) donne à Châteauneuf-du-Pape le titre de climat le plus sec des Côtes du Rhône. Cette chaleur est emmagasinée par des sols constitués de calcaire, d’argiles à galets roulés au sud et de terres sablonneuses au nord de l’appellation, puis elle est restituée pendant la nuit.

Les vins

Traditionnellement, pas moins de 13 cépages sont autorisés pour élaborer une bouteille de Châteauneuf-du-Pape ! Cependant, cette pratique est devenue au fil du temps de moins en moins courante. Grenache (cépage devenu roi sur ces terres arides) et Cinsault donnent aux vins chaleur, puissance et moelleux tandis que Mourvèdre, Syrah et Muscardin apportent structure, teinte et fraicheur. D’une grande complexité aromatique, les vins rouges de la région sont taillés pour la garde, et comptent dans leurs rangs des vignerons renommés (Rayas, Beaucastel, Domaine de la Janasse). Côté blanc, la Roussanne, associée à la Clairette, donne aux vins de Châteauneuf-du-Pape une finesse et un aspect floral remarquable. Le Bourboulenc, plus rustique, apporte une fraîcheur bienvenue. 

chateauneuf2

Histoire

Châteauneuf du Pape se boit « religieusement ». Respectivement durant les XIIème et XIIIème siècles, Geoffroy (évêque d’Avignon) puis Clément V figurent parmi les premiers exploitants viticoles de Châteauneuf. Le pape Jean XXII apprécie lui aussi particulièrement ce vin et fait construire un château sur la commune. Il attribuera au vignoble la prestigieuse dénomination « Vin du Pape », avant que celui-ci ne devienne le « Châteauneuf-du-Pape ». Le vignoble poursuit son ascension au fil des siècles, résiste à la crise du phylloxéra en 1866 (grâce à la grande variété de ses cépages entre autres facteurs), et continue d’exporter beaucoup de ses vins. Idée initiée par le baron Leroy (propriétaire du Château Fortia), c’est à Châteauneuf-du-Pape que naquit la notion d’AOC, rebaptisée depuis peu AOP. Les différentes mesures (conditions de production, délimitation du vignoble, etc), mises en place dès 1923, ont permis au vignoble de retrouver un haut niveau qualitatif et de devenir naturellement l’une des premières Appellation d’Origine Contrôlée en 1936. Ces dernières restent aujourd’hui une référence en matière de classification des spiritueux.

Photos : DR/John.steven3

Laisser un commentaire