Le cépage Pinot noir

mar 1, 2017
Kevin

pinot

Cépage cultivé sur pas moins de quatre continents, le pinot noir s’est taillé une jolie réputation sur la scène vinicole internationale, notamment grâce aux vins légendaires qu’il participe à produire en Bourgogne ou en Champagne. Également présent en Allemagne, en Suisse, en Californie ou en Nouvelle-Zélande, il n’en reste pas moins un cépage exigeant, très sensible aux conditions climatiques. Focus.

Culture et physiologie

Nommé Pinot en référence à la forme compacte et ramassée de ses grappes, rappelant la silhouette d’une pomme de pin, ce cépage produit des grains aux reflets noirs et bleutés enveloppés d’une peau très fine et délicate. Il est sensible aux maladies comme le mildiou ou aux cicadelles (insectes se nourrissant de la sève de la vigne), ainsi qu’aux gelées et à la coulure. Sa culture nécessite des terres peu humides, et à même d’affaiblir sa vigueur. Il préfère les sols de marnes calcaires de bourgogne aux terroirs argileux. Un ébourgeonnage attentif est généralement effectué afin de limiter la multiplication de grapillons.

À la dégustation

Le pinot noir produit des vins dotés d’une grande finesse et d’un équilibre unique en termes de puissance et de complexité aromatique. Dégust’ Émoi le vérifie notamment à chaque cours d’œnologie Bordeaux VS Bourgogne, où les vins rouges issus du pinot noir rivalisent avec les meilleurs canons bordelais. D’une couleur peu intense, la robe exhibe un rubis vif et brillant, à même de tirer vers le rouge aux reflets violets. Le nez s’oriente typiquement vers des arômes de cerise ou de cassis, enrichis d’une palette épicée (Cannelle) et empyreumatique (Café, fumé…). La finesse des tannins, mêlée à une acidité plus ou moins prononcée selon les millésimes et les terroirs, engendre une bouche fraîche, délicate et élégante. Parmi ses plus illustres représentants, il est indispensable de citer les flacons produits par le domaine de la Romanée-Conti par exemple.

pinot1

Histoire
Probablement originaire du Nord Est de la France, le pinot est bourguignon depuis de nombreux siècles et pourrait provenir de vignes sauvages cultivées à l’arrivée des romains. Il se serait répandu en Europe sous l’impulsion de ces derniers, et sous le nom de… Allobrogica. Au Moyen Âge, l’important travail viticole effectué par les monastères participe à sa renommée ainsi qu’à celle du vignoble bourguignon. Plusieurs variétés de ce cépage apparaissent alors. Chaque village conservant précieusement « son pinot », cela occasionne de nombreuses mutations au fil du temps. Des croisements liés à sa diffusion (notamment dans les régions et pays sous influence germanique) voient également le jour. Par la suite, le pinot est introduit sur d’autres continents (Etats-Unis, Australie), et se développe même actuellement en Afrique du Sud !

Photos : Clifflef

Laisser un commentaire