3 « caves à manger » à Paris #2

déc 6, 2016
Kevin

La Cave du Paul Bert

Exit les traditionnelles planches de fromages et de charcuteries fines, ou presque. Désormais la tendance est aux lieux où de précieux flacons côtoient une certaine idée de la gastronomie : les caves à manger. Le créneau de ces bars à vins nouvelle génération? La même ambiance conviviale autour des vins, la recherche de qualité et de finesse dans les assiettes en plus. Cette semaine, Dégust’ Émoi dévoile le second volet de sa sélection des caves à manger parisiennes. Trois adresses à découvrir… Absolument.

3 caves à manger à Paris #2_1

 

La Cave du Paul Bert

Dire qu’il possède toute une rue est exagéré. Nonobstant, Bertrand Auboyneau a fait de La cave de Paul Bert son quatrième établissement côté pair de la rue du même nom ! Et s’il trouve toujours preneurs, c’est la conséquence d’une qualité qui a fait ses preuves. À l’intérieur de ce bar à vins étroit fleurissent les flacons sans souffre et quelques assiettes inspirées préparées par le chef du 6 Paul Bert: œufs mayo aux truffes (8 €) ou etit pigeon laqué miel et betterave (12 €). À emporter ou à déguster sur le magnifique comptoir en if, les vins sont tout aussi inspirants. Les stars du sancerrois nature (Alexandre Bain, Sébastien Riffault) côtoient l’excellent Jean-François Ganevat, entre autres références… 110 au total !

Tous les jours 12H-01H, service 12H-14H et 19H30-23H30

16, rue Paul Bert, 75011 Paris

Photos : DR

3 caves à manger à Paris #2.pdf 1

La Cave à Michel

 

Qui est ce « Michel », posté derrière le zinc ou affairé dans la minuscule cuisine coincée derrière le bar ? « Michel » est une créature à trois têtes, située à mi-chemin de l’hôpital Saint Louis et du métro Belleville. La cuisine de Romain Tischenko (Chef du restaurant mitoyen Le Galopin) et de son frère Maxime se décline sous la forme de tapas gastronomiques. Côté vins, le sommelier Fabrice Monsouri déploie tout son savoir-faire. Le long du comptoir, pas question de s’ennuyer. Les assiettes inventives du chef défilent : Le désormais classique artichaut, pomelos et fromage frais (8 €) prend des allures d’incontournable, tandis que le tartare de bœuf, fenouil et crème crue (10 €) invite au festin. Les vins de style « nature » sont tout aussi excitants, et le maître des lieux conseille avec passion les quelques trésors de la maison. Ainsi, les vinophiles exigeants ne repartiront pas sans avoir goûté au Chinon Tête Red du domaine Grosbois, ou encore à la Côte-Rôtie de l’excellent Jean-Michel Stephan.

Du mercredi au dimanche, 15H-00H00, service 19H-23H

36, rue Sainte-Marthe 75010 Paris

01 42 45 94 47

Photos : DR

 

3 caves à manger à Paris #2.pdf 2

L’Avant-Comptoir

Il y a un avant et un après. Ce lieu unique offre à ses clients une atmosphère bon enfant autour d’un comptoir longiligne, où défilent les tapas façon Yves Camdeborde. Gros artichaut camus à la vinaigrette, croquettes de jambon Ibaïama… Les hors d’œuvres cuisinés par le chef s’enchaînent dans la bonne humeur, et s’accompagnent de vins mûrement choisis : Tavel de L’Anglore (8 € le verre) ou Bandol du domaine Ray Jane entre autres figurent au programme. Les aficionados de l’Avant-Comptoir sont nombreux et il convient d’adopter une conduite franche pour se frayer un chemin dans cet établissement étroit et très « chaleureux » aux heures de pointe.

Tous les jours 12H-23H

3, carrefour de l’odéon, 75006 Paris

01 44 27 07 50

Plus d’informations ici

Photos : DR

 

 

Laisser un commentaire